L’étang de Vicq

Cette image est un peu longue à charger car sa définition permet la lecture des textes.

Arrêtez vous un instant sur le vieux pont construit en 1874, et récemment restauré, en sortie du bourg, sur la route de Magnac ! Vous pourrez y admirer l'étang de Vicq, magnifique plan d'eau de 3,5 hectares.

Le calme, la lumière, les couleurs, l'eau et ses reflets... la paix.

L'équipe municipale a donc loué cet espace avec l'idée de l'aménager pour la promenade .

Au mois de novembre dernier, nous avons confié à l’association LES EAUX VIVES (association d'insertion), le débroussaillage des abords de l'étang. Dans un premier temps, le chemin courant sur la rive côté la Merdie a été ouvert, la queue de l'étang a été nettoyée et une zone de parking aménagée dans le bois de sapin le long de la route de Magnac. De plus, le canal de dérivation et la chaussée ont été dégagés.

 

Pour continuer l'ouverture du chemin côté bois de sapin, de nouveaux travaux sont prévus courant Avril. En juin, une dernière tranche permettra l’entretien définitif du site avant l'été. Entre temps une équipe municipale, composée de Jacques GARAT, Roger ROY, Guy CESAIRE, aura dégagé les branches immergées, comblé les dénivellations et ôté les détritus.

La pêche

Les nombreux amateurs de ce sport pourront le pratiquer à l’étang de VICQ (précisions dans un prochain bulletin) dés que les algues qui l’envahissent auront été éradiquées. Le traitement de celles-ci (Elodées, dessinée ici) est en cours conformément aux conseils de spécialistes. Une zone sauvage sera préservée en queue d'étang pour faciliter le frai du poisson et protéger la «sauvagine».

L'étang est très poissonneux et nous vous souhaitons de belles prises.

Des bancs seront installés sur le pourtour de l'étang pour le repos du promeneur et 1 ou 2 refuges permettront au pêcheur de s'abriter de la pluie ou du soleil.

 

A bientôt sur le bord de l’étang…!

Élodée

ECHOS

Nous observons depuis quelques mois le retour des élodées (algues) dans notre étang. Ceci est probablement dû au réchauffement climatique observé depuis la dernière vidange. Ces algues apparaissent sur les bords et notamment au ras de la chaussée. La commission pêche a donc décidé de baisser le niveau de l'étang pour que les variations climatiques de l'hiver (gel et froid sec) agissent sur la dessiccation des herbes aquatiques. Au début du printemps, quand l'eau se sera réchauffée, le mauvais traitement infligé à ces herbes sera complété chimiquement. Tout sera en ordre pour la prochaine saison ! Préparez votre matériel car le ré empoissonnement a été très riche, plus de 600 kg, et ceci promet de belles bourriches.