Les Tours de Lostende :

Ce château a appartenu aux familles Lemercier de l’Écluse, de la Celle, Bugeaud de la Piconnerie. Il n’y a eu qu’une aile de construite, les travaux ayant été interrompus par la Révolution. A la place de la façade on a bâti les écuries. Cette construction a emprunté des ruines préexistantes, peut-être celles d’une chapelle, ce qui explique certaines pièces voûtées.

La maison du régisseur des Rohan

dit Château de Magnac :

Cette belle demeure était celle de l’homme de confiance des Rohan. La tour à gauche a été rajouté au XIX° siècle. La tradition orale rapporte que cette propriété fut vendue au moment de l’affaire du collier de la reine Marie Antoinette.

LES MAISONS REMARQUABLES

 Dans votre flânerie dans le village, vous verrez de grands parcs où il reste encore quelques beaux arbres . Les belles demeures sont nombreuses dans notre village. Prés de l’entrée de ces maisons, vous pouvez, sur une plaquette, consulter leur histoire.

La Tour des Pompiers :

Construite le Dimanche par des bénévoles, voilà qui mérite d’être rapporté. Cette tour sert à faire sécher les tuyaux des lances d’incendie.

L’Ogive de la pharmacie :

Récupérée lors de la destruction du grenier d’abondance des Rohan que l’on peut admirer sur la carte postale de droite.

La Maison Natale du Poète Albert Pestour :

Chantre de la langue d’oc, il écrivit de nombreux poèmes en Occitan. De son vivant il ne fut pas toujours compris mais heureusement la municipalité a su lui rendre hommage en lui dédiant une place.

Né le 8 Avril 1892 à Magnac-Bourg

Décédé en 1965 et enterré à Magnac.

La Maison aux Deux Tourelles :

C’est certainement la maison la plus ancienne de la commune (1606), déjà à l’époque on y trouvait un relais pour les pèlerins de Saint Jacques de Compostelle. Dans l’actuelle salle du bar vous pouvez voir une cheminée surmontée de la fameuse coquille, emblème de ceux qui entreprenaient le voyage…!

Terra d’a Manhac rufa e lena,

Bela mouta coulour de sang,

Moufla aus degts couma dau levam,

Aura mous os jous ta palena.

Terre de Magnac rude et tendre,

Belle argile couleur de sang,

Onctueuse aux doigts comme du levain,

Tu auras mes os sous ton herbe.

 

MAGNAC-BOURG

Patrimoine