CONFÉRENCE SUR LES ESPACES NATURELS DU LIMOUSIN.

A l'invitation de l'Amicale des retraités, Marcel Cruveillier, président d'honneur et conseiller scientifique du Conservatoire régional des espaces naturels du Limousin (CRENL) est venu nous entretenir à la nouvelle salle polyvalente de Magnac-Bourg des relations de l'homme avec la planète terre et des défis que nous avons à relever face aux changements globaux. La partie n’était pas facile et commençait sous de mauvais auspices. En effet pluie, vent et tempête étaient au rendez vous et pour couronner le tout panne d’électricité ! Notre conférencier se préparait à faire une prestation sans projection d'images et dans l'obscurité pour les deux ou trois courageux qui viendraient peut-être, mais c’était sans compter avec le staff municipal de Magnac-Bourg qui a installé dans l’urgence un générateur et la salle a commencé à se remplir.

Et nous voilà partis pour un long voyage qui a débuté il y a plusieurs millions d’années avec la formation de la terre et la dérive des continents. Puis nous avons remonté le temps pour parler de nos problèmes actuels, de la couche d’ozone, de la pollution qui a créé, par accumulation de déchets,  une sorte de  « continent  plastique » dans les mers lointaines, sa superficie  représente  près de la moitié de l’Europe.  Les sujets d’inquiétudes ne manquent pas, que ce soit  la mort des tortues géantes qui prennent les sacs plastiques pour des méduses et meurent en les ingérant, ou la disparition des espèces et la fallacieuse explication selon laquelle on découvrait toujours de nouvelles espèces alors que tout simplement elles n’avaient pas encore été découvertes, la vérité est que notre patrimoine s’appauvrit. On ne pouvait ne pas parler du maïs OGM, nous avons appris que ses spores étaient, selon les fabricants, plus lourdes et qu’elles tombaient à quelques mètres du pied mère, sans risque de contamination ! Alors que penser alors du sable saharien transporté par le vent jusqu’à nous ? Comme vous le voyez Marcel Cruveiller n’impose rien, il suggère, il prouve ce qu’il affirme.

Pour rapporter tout ce qui s’est dit,  il  faudrait l’espace d’un livre.

Sur la fin de la conférence, nous avons beaucoup appris sur les actions des associations qui œuvrent pour la sauvegarde de notre patrimoine local et notamment du CRENL.

Le temps est passé bien vite et c’est avec surprise, qu’après tous ces détails, nous avons su que ce n’était qu’un survol de la question. Nôtre ami Marcel Cruveillier  reviendra nous voir et nous le citons  ici :

« Mais je pense, comme vous, qu'on pourrait maintenant aborder plus en détail des sujets plus                                                                          circonscrits. Je ferais très volontiers une présentation sur les champignons, ou les orchidées ou même les araignées. »

Nous le prenons au mot et lui disons bravo, merci et à bientôt !

 

 

 

Les Espaces Naturels du Limousin