Fête des Ecoles R.P.I.

__Le cirque c’est souvent  un spectacle fait par les grands pour les plus petits, cette année pour la fête des écoles de la communauté des communes, les rôles ont été inversés et les quelques 270 enfants du regroupement pédagogique, ont réussi assurément avec leur spectacle à faire  briller les yeux des plus grands.  Le podium  chapiteau avait été décoré minutieusement de deux  grands draps nappés d’étoiles filantes, de croissants de lunes et de  dessins d’enfants. Seize tableaux ont été proposés par les enfants avec force de costumes et de musique d’ambiance .Pèle mêle on se souviendra  des enfants à crinière de papier crépon, des jongleurs, de la femme sciée, du foulard infini, des dompteurs d’éléphants, des jeux de cartes, du clown aux cheveux bleus, des nœuds papillons géants et de la pyramide jongleuse….On n’oubliera pas les nombreux tours de magie, qui on fait disparaître des enfants !  Réapparaître des lapins ! Léviter une jeune fille !  On saluera le travail du corps enseignant qui est passé maître pour faire feu de tout bois : le  raphia devient crinière, le bras habillé de gris  une  trompe d’éléphant ; un masque, deux grandes oreilles, une plume et voici  l’enfant transformé en  cheval ; deux bâtons une ficelle et deux petits seaux, et l’enfant marche tel un pantin sur des échasses. Le cirque c’est aussi l’ouverture vers les  autres, la découverte d’un ailleurs, ce passage  nous aura tout au long de la soirée été proposé au travers de la musique, celle du pays du soleil levant,   celle de  Boby Lapointe et son célèbre hélicon, celle  de la ballade d’ Amélie Poulain , et  des percussions africaines. Les numéros de clowns n’auront pas été absents, et l’on se souviendra de cet Auguste malicieux  qui réussira en supprimant quelques zéro  à soulevez une valise de 600kg.

__Apres le spectacle le tirage de la tombola animera encore  une partie de la soirée, tandis que l’organisation sans faille proposera à tout un chacun de venir cirque oblige  se restaurer sous le chapiteau.

__ Comme le chante  Maxime le forestier chaque enfant a ce soir   « jonglé avec les mots et la musique et d’autres choses »  alors il ne nous reste plus qu’à leur  dire un grand  BRAVO.

 

Pascal Moreau

 

 

 

__Beau succès de la fête des écoles du RPI qui avait lieu cette année, à Magnac-Bourg. Coupe du monde oblige,  un écran de télévision  trônait sur un coin du stade et permettait à tous de suivre le match en direct. Mais le vrai spectacle qui réunissait autant de monde avait lieu ailleurs, sur une estrade immense ou près de  250 enfants du RPI nous ont offert une belle fin de journée. Les CM2 rythmaient la soirée et nous proposaient régulièrement  sur des musiques de hip- hop des défilés de mode branchés avec chorégraphie.

__Quelques petites coccinelles de maternelle  aperçues dans le public accompagnées de jolies fleurs aux doux pétales de papier crépon ont gravi lentement les marches et nous ont proposé une charmante  danse . Pour le tableau suivant, une foret de  micros vint soudain envahir le devant de la scène pour  nous  permettre  d’écouter  une évocation  des 4  saisons avec force de   tambourin, maracas et autres percussions. Les moyenne section de maternelle avec un meli melo de musique douce et très rythmée ont enchanté le public, qui fut aussi séduit par : «  l’histoire de la tortue qui n’avait jamais rien vu ».Tous les enfants de maternelle eurent droit à un deuxième passage sur le podium  pour un chant collectif et saluer une dernière fois les parents.

__Moins de trac, pour les sections suivantes que ce soit pour l’équipe de rappeurs coiffés de leur inévitable  casquette à l’envers ou des CP/CE1 et leur  chant tahitien . Sur l’air de la célèbre chanson de Jacques Higelin « j’suis trop petit pour me prendre au sérieux.. » les élèves de CP nous ont conté une jolie fable,  ou l’envolée des  foulards de soie des jeunes filles faisait  naturellement  tomber les masques  des garçons … « Adieu foulards adieu madras » fut le chant final de cette deuxième partie.

__Une grande ronde sur une musique aux accents irlandais fit tourner la tête  du public, elle  fut suivie par un  redoutable canon de : « j’ai du bon tabac.. » les  CE2  relevèrent ce défi avec panache.  Un savant mélange de genres musicaux nous fut ensuite  proposé par les CM1 juste avant que la scène n’accueille tous les enfants pour un bouquet final en chanson.

__Le repas proposé fit le régal des nombreux convives restés sur place, et permit  des échanges  entre les  parents des  enfants du RPI. Un grand bravo pour les enseignants, intervenants et organisateurs qui ont encore  fait preuve de beaucoup d’imagination, pour cette jolie fête pleine de couleurs et tout  en sourires.

Pascal Moreau

 

Les vacances arrivent, un peu de patience