Historique & PrésentationDeuxième période 1941/1943

La guerre éclatant en 1939, l'activité du groupe connut une première interruption.

L' Eicola dau Mount - Gargan reprit pourtant en 1941 avec de nouveaux membres venus remplacer les départs, les manifestations étant données en l'honneur et au bénéfice des enfants du pays, prisonniers du Reich.

Sous la direction de Guy Debord, le groupe profita de la revalorisation des tradi­tions et du patrimoine rural en vogue à cette époque. Il eut même l'honneur de participer à une grande fête organisée à l'occasion de la visite du chef de l'état en Limousin, le Maréchal Pétain, à La Jonchère, au château de Valmatte.

La même année le groupe exporta son dynamisme et son folklore hors du Limousin en allant se produire à la station thermale du Mont-Dore.

Les troubles de l'histoire rattrapèrent pourtant l'Eicola dau Mount-Gargan qui cessa son activité au début de l'année 1943.

La libération et l'armistice ne suffiront pas à faire renaître le groupe, la plupart des jeunes membres s'étant mariés, ayant quitté le pays ou exerçant une activité professionnelle prenante.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo de groupe prise dans le parc de la maison Blanc.

debout dernier rang : Paulette Denardou; Maurice Mazaud; Marie-Louise Arnaud; Abel Guilhem; Germaine Ducher; André Roulet; Jeanne Raignaud; Pierre Faye; Henriette Marty; Jean Roux; Lucienne Duprat. debout : Marie-Louise Ducher; Justin Deprat; Ginette Longue; Raymond Château; Georgette Château; Ray­mond Leobon; Simone Blanc; Pierre Guilhem; Marthe Faucon.

assis : Louis Jarraud; Jeanne Pénicaud; Adrien Bernis; Camille Prévost; Jean Roux; Marthe Juge; Louis Baron.